Être rappelé(e)

Actus
de l'énergie

Mon courtier énergie m’informe sur l’actualité de l’énergie

Réduire vos factures d'électricité
Fiches Conseils
Date Blog

Entreprises, nos conseils pour réduire vos factures d’énergie

Les entreprises, au même titre que les particuliers, ont tout intérêt à surveiller de près leur consommation énergétique. Nul ne peut ignorer que le coût des énergies (gaz et électricité) va grandissant, et qu’en parallèle, il est de notre devoir citoyen de limiter l’impact de nos dépenses énergétiques sur l’environnement.

Les entreprises jouent un rôle à part entière dans cette prise de conscience, en plus, naturellement, de vouloir maîtriser leur consommation d’énergie afin d’optimiser leur rentabilité. Si certaines astuces sont désormais connues de tous, au point d’être devenues de véritables réflexes, d’autres gestes simples, mais peut-être plus subtils, méritent qu’on s’y intéresse. Réalisons ensemble un tour d’horizon de nos meilleurs conseils pour limiter, et donc optimiser, les dépenses d’énergie en entreprise.

 

Comment réduire significativement ces factures d’énergie professionnelles ?

Les dépenses énergétiques pèsent parfois lourd sur le budget des entreprises. Il s’agit pour beaucoup d’entre elles du poste de dépense le plus important. La maîtrise du budget consacré aux énergies (gaz et électricité) est essentielle et doit être source de réflexions. Quelles solutions instaurer pour maximiser les économies réalisables sur les factures énergétiques ?

Les factures d’énergie des entreprises se décomposent en 3 parties : la fourniture (incluant le prix de l’énergie et la rémunération du fournisseur), les taxes sur l’énergie et l’acheminement (comprenant le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité : le TURPE). De manière générale, ces 3 composantes représentent chacune ⅓ de la somme finale.

 

Déterminer si la puissance souscrite est cohérente aux besoins

La puissance souscrite dans le contrat est la puissance maximale que le réseau électrique est techniquement capable de fournir. En estimant au mieux la puissance dont votre entreprise a besoin, cela va vous aider à cibler les offres auxquelles vous pouvez prétendre. Vous pourrez bénéficier ainsi du tarif d’abonnement le plus avantageux dans votre situation.

En outre, le prix de l’énergie, gaz comme électricité, allant grandissant avec les besoins en puissance de l’entreprise, il est fondamental de déterminer efficacement les besoins réels pour ne payer que ce qui est réellement nécessaire. Comprenez par-là que si vous choisissez une puissance supérieure à vos vraies nécessités en énergie, l’entreprise paiera inutilement un abonnement trop cher. Et, inversement, si vous sous-estimez vos besoins de puissance, l’entreprise risquera alors de coûteux dépassements de puissance, sans compter les risques de pénibles disjonctions.

Pour calculer au plus juste la puissance nécessaire, rien de plus simple. Il suffit d’additionner l’énergie nécessaire au fonctionnement de tous les équipements réunis.

 

Bien sélectionner les options tarifaires pour les professionnels

Les fournisseurs d’énergie proposent diverses options permettant aux entreprises de faire de belles économies d’énergie. Les meilleures options possibles sont naturellement celles qui s’ajustent au plus près des habitudes de consommation de l’entreprise. Les options tarifaires vont venir déterminer le prix de l’énergie (gaz et électricité) en fonction des heures (ou des jours) de consommation.

Les professionnels doivent le plus souvent choisir entre 2 possibilités tarifaires : le tarif de base (le prix reste le même tout le temps), et le tarif « heures pleines / heures creuses » où le prix est généralement plus bas 8 heures sur 24, majoritairement la nuit. Notez que cette dernière option n’est intéressante que si plus de 40 % des consommations de l’entreprise sont réalisées pendant les heures creuses. Il est bon de noter qu’avec l’apparition des compteurs connectés Linky, de nouvelles options tarifaires sont proposées aux entreprises par les fournisseurs, comme des tarifs réduits en été ou en hiver pour les activités majoritairement saisonnières.

 

La possibilité de changer de fournisseur d’énergie

Lorsque vous avez déterminé le besoin de puissance de votre entreprise et l’option tarifaire la plus adaptée, il sera facile de déterminer le contrat le plus adéquat. Avec l’ouverture du marché des fournisseurs en énergie, le choix est désormais vaste. Pour choisir le fournisseur qui vous proposera le contrat offrant le meilleur rapport qualité-prix, le mieux est de comparer les offres en ligne. Vous trouverez de nombreux comparateurs sur internet.

 

Pour faire baisser la facture, consommer moins !

La réduction de la facture énergétique d’une entreprise passe évidemment aussi et surtout par les économies d’énergie (gaz et électricité) au quotidien. La transition énergétique comporte plusieurs points fondamentaux liés à l’économie, mais également à l’écologie.

●      Des travaux de rénovation énergétique et d’isolation.

En effet, l’énergie perdue coûte cher à l’entreprise. Jusqu’à 30 % de la chaleur d’un bâtiment peut s’échapper par les murs et les combles. Des travaux de rénovation thermique, certes couteux sur l’instant, seront un excellent investissement à long terme. Sans compter que vos salariés y gagneront en confort et y verront une amélioration de leurs conditions de travail.

●      Transiter vers l’autoconsommation solaire (panneaux photovoltaïques)

Des panneaux photovoltaïques installés sur le toit ou le parking d’une entreprise vont permettre à cette dernière de consommer directement sa propre production d’énergie, et alors en consommer moins en provenance du réseau électrique public. Ce faisant, l’entreprise fait baisser sa facture énergétique et contribue en outre, et c’est à souligner, à une consommation “verte” et donc plus soucieuse de l’écologie. Le cas échéant, l’énergie non-consommée peut être revendue, générant potentiellement des revenus supplémentaires pour l’entreprise.

●      Former le personnel aux économies d’énergie au quotidien

Il est essentiel que chaque employé comprenne l’enjeu de bonnes habitudes de consommation énergétiques et les applique jour après jour sur son lieu de travail. Voici quelques exemples.

 

  • Réfléchir aux éclairages extérieurs et intérieurs, choisir des luminaires fluorescents électroniques, installer des capteurs de présence et profiter de la lumière du jour en installant des postes de travail près des fenêtres !
  • Limiter l’emploi de la ventilation et de la climatisation : 1 degré de plus, c’est jusqu’à 10 % d’économie sur la facture annuelle sans même s’en rendre compte ! Et pensez à ouvrir les fenêtres avant de pousser très fort la climatisation. Parfois, cela suffit à retrouver une atmosphère de travail confortable.
  • Même chose pour le chauffage : baisser la température d’un degré, c’est une baisse de 5 à 10 % sur la facture énergétique annuelle !
  • Ne pas laisser les ordinateurs de bureau allumés en permanence : les éteindre pendant les pauses déjeuners, les réunions, et naturellement en fin de journée de travail (même chose pour les imprimantes, scanners, vidéo-projecteurs, etc.).
  • Privilégier les appareils multifonctions et collectifs comme une imprimante – photocopie – scanner plutôt que 3 appareils distincts.
  • Ne pas laisser les chargeurs de téléphone branchés sans smartphone. Cette erreur est une des plus répandues et provoque beaucoup de gaspillage d’électricité.