Être rappelé(e)

Actus
de l'énergie

Mon courtier énergie m’informe sur l’actualité de l’énergie

Fiches Conseils
Date Blog

Lexique

A :

Abonnement : Élément du prix indépendant des quantités vendues.

ADEME (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) : Crée en 1991, l’ADEME est un établissement public à caractère industriel et commercial français qui participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable.

AFNOR (Association Française de Normalisation) : Groupe international de services, organisé autour de 4 grands domaines de compétences : la normalisation, la certification, l’édition spécialisée et la formation.

Ampère : Unité de système international pour la mesure de l’intensité du courant électrique.

ANAH : Agence Nationale de l’Habitat propose des aides permettant de subventionner les travaux de rénovation thermique pour les ménages les plus modestes. `

Année contractuelle : Période de douze mois consécutifs. Le premier jour de la première Année Contractuelle est le jour de la date d’effet du Contrat.

 

B :

Ballon thermodynamique : Le ballon thermodynamique est constitué d’un ballon d’eau chaude et d’une pompe à chaleur. Il utilise l’air ambiant pour chauffer l’eau.

Bâtiment Basse Consommation : Label désignant les bâtiments dont les très faibles besoins énergétiques (consommations inférieures au seuil de 50 kWh/m2/an, modulable selon les départements) contribuent à atteindre les objectifs environnementaux de 2050 : réduire les émissions de gaz à effet de serre par 4.

Barrage : Ouvrage construit en travers du lit d’un cours d’eau, pour en retenir les eaux. La chute d’eau permet d’actionner les turbines pour produire de l’électricité.

Basse tension : Alimentation pour les ménages, les PME ou les artisans entre 230 et 400 volts.

Biocarburants : Carburant produit à partir de matériaux organiques non fossiles.

Biogaz : Gaz produit par la fermentation de matières organiques animales ou végétales en l’absence d’oxygène. L’énergie du biogaz provient uniquement du méthane. Le biogaz est ainsi la forme renouvelable de l’énergie fossile très courante qu’est le gaz naturel qui, lui, contient essentiellement du méthane, mais aussi du butane, du propane et d’autres éléments.

Biomasse : Ensemble de la matière organique d’origine végétale ou animale d’un milieu naturel. Considérée comme source d’énergie, la biomasse englobe le bois et les sous-produits du bois, les sous-produits de l’industrie (papetière et agroalimentaire notamment), les produits et sous-produits issus de l’agriculture, les sous-produits animaux ainsi que les déchets urbains (boues de stations d’épuration, ordures ménagères, déchetteries, etc).

Biométhane : Gaz renouvelable et neutre en CO2.

Brûleur : Le brûleur gaz a pour fonction de mélanger, dans des proportions correctes, l’air comburant et le gaz pour permettre la combustion. L’alimentation en air est assurée par un ventilateur qui puise l’air ambiant de la chaufferie.

Butane : Gaz combustible issu du pétrole.

 

C :

Capacité ferme : Capacité dont l’utilisation est garantie contractuellement par GRTgaz dans des conditions normales d’exploitation.

Capacité Horaire de Livraison (CHL) : La quantité de Gaz maximale, exprimée en MWh, que le Client ait autorisé à enlever, chaque Heure, pour chaque Point de Consommation.

Capacité interruptible : capacité dont l’utilisation n’est pas garantie par GRTgaz. Principaux paramètre influant sur la disponibilité des capacités interruptibles.

Capacité Journalière de Livraison (CJL) : La quantité de Gaz maximale, exprimée en MWh, que le client est autorisé à enlever, chaque jour, pour chaque point de consommation.

CAR : Consommation annuelle de référence. Fourni par le gestionnaire de distribution du réseau. C’est votre consommation de l’année passée corrigé par un coefficient de température.

Certificats d’Économies d’Énergie : Ce dispositif repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie appelés les « obligés » (électricité, gaz, chaleur, froid, fioul domestique et nouvellement les carburants pour automobiles). Ceux-ci sont ainsi incités à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès de leurs clients : ménages, collectivités territoriales ou professionnels.

CJA : Capacité journalière annualisée.

Client : Le client est une personne physique, consommateur final domestique de Gaz et/ou d’Électricité. Il est désigné aux CPV.

Coefficient climatique : Le coefficient climatique est utilisé en cas de variation de prix sur une période de facturation. La proportion de kWh consommée avant et après le changement de prix est pondérée par ce coefficient climatique. Il varie en fonction de la saison (il est plus élevé en hiver qu’en été). Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos Conditions Générales de Vente.

Coefficient de conversion : Votre compteur de gaz naturel mesure le volume de gaz (en m3) qui vous a été livré. Cependant, l’énergie contenue dans un m3 de gaz naturel varie en fonction de sa composition et de l’altitude. Pour établir une facturation au plus juste, il est donc nécessaire de transformer le volume en m3 en quantité d’énergie, exprimée en kWh. Pour cela, nous utilisons un coefficient de conversion fourni par GrDF, le distributeur de gaz naturel. Nombre de m3 livrés x coefficient de conversion = nombre de kWh consommés. Ce coefficient peut varier d’une facture à l’autre – en effet, la quantité d’énergie contenue dans le gaz naturel peut varier selon sa composition et selon l’altitude de votre commune – et être différent de celui appliqué dans votre voisinage. GrDF communique au fournisseur le coefficient de conversion à appliquer pour chaque client au moment de chaque relevé d’index par le technicien.

Cogénération : Désigne un procédé de production simultanée d’électricité et de chaleur. Lors de la production d’électricité la chaleur émise est captée et utilisée comme énergie de chauffage. Sur certains équipements utilisant le principe de cogénération c’est la production de chaleur qui génère de l’électricité.

Commission de régulation de l’énergie (CRE) : La CRE est une autorité administrative indépendante, créée par la loi du 10 février 2000, chargée de la régulation du secteur de l’énergie en France. http://www.cre.fr

Compteur de gaz : appareil qui permet de mesurer le volume de gaz naturel consommé. Le compteur de gaz est installé par le distributeur du réseau qui se charge de la relève.

Compteur divisionnaire : système placé sur chaque partie d’une installation électrique pour en mesurer la consommation.

Consommation annuelle de référence (CAR) : quantité estimée annuelle de gaz consommée servant de base pour votre contrat de vente de gaz naturel. Elle est calculée par votre distributeur de réseau du 1er avril au 31 mars de l’année suivante. Elle est mise à jour une fois par an par le gestionnaire du réseau de distribution.

Contrat d’acheminement : Contrat signé entre fournisseur et gestionnaire de réseau.

Courbe de charge : Courbe présentant la puissance consommée selon une échelle de temps.

CO2 : Dioxyde de carbone.

CTA : Contribution tarifaire d’acheminement.

CTSSG : Contribution tarif social de solidarité de gaz, elle finance le tarif spécial accordé aux foyers dont le revenu mensuel est inférieur au plafond de la Couverture Maladie Universelle. Elle a été absorbée au 1er Janvier 2016 par la TICGN.

 

D :

Débit compteur : Quantité maximale de Gaz pouvant être consommée par heure.

Déperditions énergétiques : Pertes de chaleur ou de fraîcheur vers l’extérieur du bâtiment, liées à des défauts d’étanchéité à l’air ou à un excès de ventilation.

Développement durable : Le développement durable repose sur trois piliers : la protection de l’environnement, le progrès social et le développement économique.

Dioxyde carbone (CO2) : Gaz qui se produit naturellement et qui est également le produit dérivé de la combustion des ressources fossiles et de la biomasse, ainsi que des changements d’affectation des terres et autres processus industriels.

Distributeur de gaz : Compagnie qui achemine le gaz vers les utilisateurs. En France le distributeur de gaz naturel le plus présent sur le marché est GrDF, qui possède 99% du réseau de distribution.

DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) : Document qui fournit un aperçu de la performance énergétique d’un logement par une estimation de sa consommation énergétique et de son taux d’émission de gaz à effet de serre.

 

E :

Éco-PTZ : taux qui permet de financer la rénovation énergétique de logement sans faire d’avance de trésorerie et sans payer d’intérêts.

Effet joule : Effet de production de chaleur qui survient lors du passage d’un courant électrique dans un conducteur présentant une résistance.

Énergie : L’énergie est la faculté que possède un système de corps pour fournir du travail mécanique ou son équivalent. L’unité de mesure est le Joule (J) ou le kWh.

Énergie éolienne : C’est l’énergie du vent, transformée en électricité grâce à une éolienne (voir Éolienne).

Énergie solaire : C’est l’énergie du soleil (voir Solaire).

EnR (Énergie Renouvelable) : Source d’énergie qui se constitue ou se reconstitue plus rapidement qu’elle n’est utilsiée.

Éolienne : Également appelée aérogénérateur. Une éolienne est constituée d’un mât, d’une nacelle, de pales et d’un rotor. En tournant, les pales entraînent un axe lent connecté à un multiplicateur ; l’énergie du vent est ainsi accélérée puis transmise à la génératrice de courant. La puissance d’une éolienne terrestre varie de quelques centaines de kW unitaires, pour les plus anciennes, à 3 MW unitaires, pour les plus récentes. En mer, les éoliennes offshore peuvent atteindre 6 MW.

Équilibrage : Adéquation entre niveau de gaz injecté dans le réseau de transport et le niveau de sortie ; se fait par zone, par fournisseurs, par PITD …

Expéditeur : Personne qui conclut avec un GRT un contrat d’utilisation du réseau de transport de gaz. L’expéditeur est, selon le cas, le client éligible, le fournisseur ou leur mandataire, tels que définis à l’article 2 de la loi du 3 janvier 2003.

 

F :

Facture estimée : Facture établie sur la base d’une estimation de votre consommation sur la période mentionnée. Elle prend en compte vos usages (cuisine, chauffage…) et la saisonnalité. Pour constater le volume de gaz ou d’électricité réellement consommé, votre compteur est relevé tous les six mois. Les relevés entraîneront une facture sur la consommation réelle. Entre chaque relevé, vous recevez deux factures intermédiaires. Pour établir ces factures, une estimation de votre consommation est réalisée par le gestionnaire de réseau de distribution (GRD). Cette estimation se base sur vos consommations annuelles antérieures et la période de facturation (pour tenir compte des variations de consommation en été et en hiver). Dans le cas où l’estimation de consommation ne correspondrait pas à votre consommation réelle, la régulation sera répercutée lors de la facturation suivant le prochain relevé de votre compteur.

Facture sur relevé : La facture sur relevé vous indique le montant de votre consommation réelle de gaz naturel mesurée par votre compteur. Elle fait suite à un relevé de votre compteur par le gestionnaire de réseau de distribution. La facture sur relevé tiendra compte des factures estimées que vous aurez reçues. Si votre consommation réelle est inférieure à votre consommation estimée, votre fournisseur vous remboursera le trop-perçu ou le déduira de votre prochaine facture. Dans le cas où votre consommation réelle est supérieure à votre consommation estimée, les sommes restant dues devront être réglées auprès de votre fournisseur.

Fournisseur d’énergie : Un fournisseur d’énergie commercialise de l’énergie. Il est le contact direct des consommateurs d’électricité et/ou de gaz à qui il enverra les factures d’énergie et pourra proposer d’autres services. Un fournisseur d’énergie peut commercialiser l’énergie qu’il produit lui-même ou qu’il achète à des producteurs ou sur le marché de gros. Un fournisseur doit injecter dans le réseau de distribution la quantité d’énergie consommé par ses clients.

 

G :

Gaz à effet de serre : Gaz qui absorbent l’énergie émise par la Terre (sous forme de rayonnement infrarouge) et qui la rayonnent, à leur tour, vers le sol, provoquant ainsi un réchauffement de la surface du globe.

Gaz B : Gaz à basse densité calorifique.

Gaz H : Gaz à haute densité calorifique.

Gaz naturel : combustible fossile constitué d’un mélange d’hydrocarbures gazeux, dont le méthane (CH4) est l’un des principaux composants. L’usage du gaz naturel s’est accru avec la prise de conscience environnementale de ces dernières décennies. Cet hydrocarbure est en effet moins polluant et moins riche en CO2 que les autres hydrocarbures (charbon, pétrole). En outre, ses réserves sont plus importantes que celles du pétrole.

Gaz naturel liquéfié : gaz porté à l’état liquide grâce à un procédé de refroidissement qui l’amène à -163˚C. Ce gaz liquéfié est transporté par des méthaniers jusqu’aux terminaux de regazéification où il est réchauffé jusqu’à sa forme gazeuse pour être ensuite distribué dans les réseaux de distribution.

Générateur : Appareil qui transforme une énergie quelconque (thermique, mécanique, etc.) en énergie électrique.

Géothermie : type d’énergie utilisant la chaleur interne de la terre (sources d’eau chaude et de vapeur).

Gestionnaire de réseau Distribution : GRDF, Gaz de Strasbourg, Régaz (Bordeaux), Vialis (Colmar), …

Gestionnaire de transport : GRTGaz (3 zones d’équilibrage) ou TEREGA(une zone d’équilibrage).

GO : Gas Oil.

GTG 2007 : Groupe de travail gaz des professionnels du gaz, crée lors de la libéralisation des marchés de l’énergie afin de réfléchir aux bonnes pratiques et règles à établir.

 

H :

HC (heures creuses) : Périodes où le prix de l’électricité est le moins cher dans le cas d’un double tarif (en général la nuit). 8 heures par jour éventuellement non contiguës. Elles sont fixées localement par le Distributeur en fonction des conditions d’exploitation du Réseau.

HP (heures pleines) : Toute autre heure qui n’est pas définie comme Heures Creuses. Les Heures Pleines sont fixées localement par le Distributeur en fonction des conditions d’exploitation du Réseau.

Hydraulique : L’énergie hydraulique est celle qui est mise en jeu lors du déplacement d’un fluide incompressible, tel que l’eau douce. Ce déplacement va produire un travail mécanique qui est soit utilisé directement, soit converti sous forme d’électricité.

 

I :

Index : Chiffre de relevé du compteur.

ISO : Norme internationale édictée en 1996 par l’International Standard Organisation. Elle propose aux organisations un Système de Management Environnemental (SME) pouvant être certifié, sous réserve de satisfaire à un cahier des charges précis.

Isobutane : Hydrocarbure que l’on trouve sous forme de gaz. C’est un isomère du butane.

 

K :

Kilowatt : Le kW ou kilowatt représente 1000 watts. Les watts sont une unité pour représenter une puissance, comme une puissance électrique par exemple. Cependant pour parler d’une consommation d’électricité on utilisera plutôt le terme de kWh ou kilowatt-heure. C’est l’unité qui est utilisée notamment sur les contrats d’électricité.

Kilowattheure PCS (kWh) : L’unité dans laquelle sont exprimées les quantités d’énergie, définie dans la norme ISO 6976 à un PCS à 0° Celsius.

KWh : unité de mesure d’énergie dans l’industrie du gaz, utilisée comme base de facturation. 1000 KWh = 1MWh.

 

L :

Lieu de consommation : il s’agit de l’adresse du lieu de consommation correspondant à cette facture. Elle peut être différente de votre adresse de facturation, si vous l’avez demandé.

LNG : Gaz Naturel Liquéfié.

 

M :

Mégawatt (MW) : Le mégawatt est une unité de mesure de puissance, qui décrit habituellement la capacité de production d’énergie d’une génératrice (1 mégawatt = 1 million de watts).

Mégawattheure (MWh) : 1000 Kilowattheures PCS.

Mensualisation : C’est un lissage, sur 11 mois, du règlement de votre consommation d’énergie annuelle, que ce soit pour vos factures d’électricité ou de gaz naturel. Vous recevrez un échéancier et les règlements seront prélevés chaque mois conformément aux prévisions de cet échéancier. Avec la mensualisation, vous équilibrez votre budget en connaissant à l’avance le montant de vos règlements. La régularisation des paiements par rapport à votre consommation réelle sur la même période, sera effectuée lors du 12ème mois. Une facture de régularisation vous sera envoyée.

Mise en gaz : Lors d’une mise en gaz (après une coupure ou lors d’un nouveau raccordement) le gestionnaire de réseau fait circuler le gaz dans les canalisations jusqu’au compteur sans permettre l’alimentation de l’installation intérieure qui nécessitera une mise en service (le compteur reste fermé).

Mise en service : La mise en service est l’action du gestionnaire du réseau de distribution (d’électricité ou de gaz naturel) pour que votre installation intérieure soit alimentée. Elle s’apparente à l’ouverture du compteur de gaz ou d’électricité selon la mise en service demandée. Lors de la signature d’un contrat de fourniture d’énergie après un emménagement dans un nouveau logement, le fournisseur doit demander au gestionnaire de réseau la mise en service de votre installation. Il s’agit pour le gestionnaire de réseau de mettre le compteur du logement à votre nom et, si le gaz ou l’électricité est coupé, de se déplacer pour ouvrir le compteur. Le gestionnaire de réseau prend alors contact avec vous pour fixer la date de mise en service. Votre présence est nécessaire lors du déplacement du technicien. Si le gaz ou l’électricité a été coupé depuis trop longtemps, il vous sera demandé un certificat de conformité de votre installation intérieure à remettre au technicien. Votre fournisseur vous informera de la nécessité ou non de faire réaliser ce document par un professionnel. La mise en service (traitement du dossier, éventuel déplacement) engendre des frais pour le gestionnaire de réseau (frais présentés dans le catalogue des prestations). Ces frais, identiques quel que soit votre fournisseur, vous seront facturés, pour le compte du GRD, par votre fournisseur d’énergie.

Moyenne tension : Alimentation à 20 000 volts (20 kVolts).

 

N :

NTR : Niveau de tarif régional.

Numéro de PCE (Point de comptage et d’estimation) : référence de votre point de comptage gaz qui correspond à un point physique de livraison du gaz.

 

O :

Obligation de capacité : Mécanisme prévu dans la loi NOME de 2011 et mis en place depuis le 1er janvier 2017, dans le but de garantir la sécurité d’approvisionnement du pays en favorisant les effacements de consommation et le maintien de moyens de productions disponibles pendant les périodes critiques , il consiste à imposer aux fournisseurs d’électricité une obligation de capacité, en MW, proportionnelle à la consommation de leurs clients pendant les heures de pointe dites « PP1 », déterminées chaque année sur décision du Réseau de Transport et d’Electricité. Les fournisseurs sont tenus d’acquérir les certificats (aussi appelés « garanties ») de capacité correspondant à leur obligation et permettant de couvrir la consommation de leurs clients pendant ces heures de pointe. Le coût de ces certificats, déterminé lors d’enchères organisées par EPEX Spot, est supporté par les consommateurs en fonction de leur propre profil de consommation.

Offre à prix fixe : Il s’agit d’offres dont les prix sont figés pendant la durée de votre contrat. L’évolution des tarifs réglementés n’a donc pas d’incidence sur les prix de ces offres.

Offre à prix indexé : Il s’agit d’offres dont les prix sont indexés sur les tarifs réglementés fixés par l’Etat. Ils évoluent donc de manière proportionnelle.

Offre de marché : A partir de 2000 pour les professionnels et en 2007 pour les particuliers, l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie a permis à un nouveau type d’offre de voir le jour : l’offre de marché. Alors que le tarif réglementé d’électricité ou de gaz est fixé par l’État, l’offre de marché est fixée librement par les fournisseurs. Avant de souscrire à l’électricité ou de prendre un abonnement au gaz, il est important que les consommateurs comparent les différentes offres d’électricité / de gaz pour choisir la plus avantageuse.

Offre ferme : Proposition commerciale, prix fixé, à une date de validité.

Offre indicative : i.e. devis, variable car liée au marché.

Opérations standardisées : Les opérations standardisées d’économies d’énergie correspondent à des opérations couramment réalisées, par exemple des travaux de rénovation thermique (chauffage, isolation, …), pour lesquelles une valeur forfaitaire de certificats d’économies d’énergie (CEE) à attribuer a été définie.

 

P :

PCE : Point de comptage estimation. Le PCE correspond à un point physique de livraison du gaz, situé à l’extrémité aval du réseau de distribution. Dans certains cas, il peut correspondre à votre compteur. Il s’agit du point à partir duquel votre consommation en gaz est mesurée. Le PCE est unique pour chaque lieu de consommation. Il est identifié par un numéro attribué par le gestionnaire de réseau de distribution. Ce numéro est composé de 14 chiffres ou les lettres GI + x chiffres pour les entreprises. Le PCE n’est cependant pas le numéro de votre compteur. Le PCE vous sera utile en cas de changement de fournisseur car il permettra d’identifier exactement votre lieu de consommation (par rapport à celui de votre voisin). Ce numéro de PCE est indiqué sur vos factures de gaz naturel. Si vous emménagez dans un logement, le PCE peut être indiqué dans les documents relatifs au logement, sinon pensez à demander le nom de l’ancien occupant, cela sera utile au fournisseur que vous choisirez pour retrouver le numéro de PCE auprès du gestionnaire de réseau de distribution (GRD). Dans le cas d’un logement nouvellement raccordé au gaz, c’est le GRD qui vous fournira ce numéro.

PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) : Il s’agit de la quantité de chaleur dégagée par la combustion d’une unité de combustible. Le pouvoir calorifique est dit inférieur quand l’eau produite lors de la combustion est supposée restée à l’état de vapeur dans les produits de combustion et la chaleur non récupérée. Le pouvoir calorifique est dit supérieur (PCS) lorsque la chaleur produite par la vaporisation de l’eau est récupérée. Le rendement des appareils à combustion est souvent exprimé en faisant référence au PCI afin de valoriser les systèmes à condensation, qui permettent de récupérer l’énergie des produits de combustion, ce qui n’est pas le cas des autres technologies.

PCS : Pouvoir Calorifique Supérieur.

PDL : correspond à un point physique unique à partir duquel la consommation d’électricité sera comptabilisée pour un site donné. Il est composé de 14 chiffres. Votre PDL sera utile lors d’un changement de fournisseur afin que votre nouveau fournisseur d’électricité puisse clairement identifier votre lieu de consommation. Vous pouvez trouver votre numéro de PDL sur vos factures d’électricité. En cas d’emménagement, le PDL peut être indiqué sur les documents relatifs au logement, si ce n’est pas le cas, demandez le nom des anciens occupants afin de faciliter les démarches et permettre au gestionnaire de réseau de distribution (GRD) de clairement identifier votre compteur. Dans le cas d’un nouveau raccordement au réseau d’électricité, le GRD vous fournira votre numéro de PDL.

PDL « à souscription » : Point de livraison sur le réseau de distribution publique relevant des options T4 et TP des tarifs d’utilisation des réseaux de distribution en vigueur.

PDL « non à souscription » : Point de livraison sur le réseau de distribution publique relevant des options T1, T2 et T3 des tarifs d’utilisation des réseaux de distribution en vigueur.

PEG : C’est le Point d’échange Gaz.

Point d’Interface Transport Distribution (PITD) : Point physique ou notionnel d’interface entre un réseau de transport et un réseau de distribution publique.

Point d’Interface Transport Stockage (PITS) : Point physique ou notionnel d’interface entre un réseau de transport et un groupement de stockage.

Poste de transformation : Poste où sont regroupés des transformateurs permettant l’interconnexion de réseaux électriques à des tensions différentes.

Pouvoir calorifique : mesure de la quantité d’énergie contenue dans le gaz. La valeur calorifique est généralement citée en mégajoules par mètre cube (MJ/m3). Le gaz livré à vos locaux aura une valeur calorifique comprise entre 37,5 MJ/m3 et 43,0 MJ/m3. Ceci est constamment mesuré par les transporteurs de gaz pour chaque zone de distribution locale et transmis à votre fournisseur de gaz tous les jours. C’est une obligation légale d’inclure les valeurs calorifiques sur les factures.

Prix : €/MWh.

Producteurs de gaz : compagnies qui recherchent et extraient le gaz, et les envoient par la suite à des stations de stockage par des gazoducs. La France importe 100% de son gaz naturel qui provient notamment de la Russie, la Norvège, les Pays Bas, ainsi que de l’Algérie et de l’Egypte.

Profil : correspond à la répartition de consommation annuelle. Chaque profil est adapté selon votre consommation en hiver (période où les particuliers utilisent plus le gaz pour se chauffer) et votre consommation en été (période où les particuliers ont moins besoin de gaz). Bien connaître son profil.

PTA : Pression Temperature Altitude.

Puissance : C’est la quantité de travail fournie par unité de temps. Plus le travail est effectué rapidement, plus la puissance nécessaire est élevée. L’unité de mesure est le Watt (voir Watt).

Puissance installée : Puissance potentielle d’énergie que l’on a à un moment donné.

Puissance souscrite : La puissance souscrite ou apparente est exprimée en kVA (kilovoltampère. Le choix de la puissance souscrite dépend de la consommation énergétique du logement. En effet, celle-ci définit la puissance maximale que le client peut appeler à un moment donné. Pour tout changement de puissance, il convient de joindre le Service Client.

 

R :

Raccordement au gaz : Le raccordement est la mise en place d’un branchement gaz permettant de relier un lieu donné au réseau de transport ou de distribution de gaz naturel. Pour qu’un raccordement soit possible il faut qu’une canalisation de gaz naturel soit présente dans la rue. La demande de raccordement devra être adressée au gestionnaire du réseau qui étudiera la faisabilité et établira un devis.

Relevé de compteur : Le relevé de compteur traduit l’action de noter les chiffres affichés sur votre compteur de gaz ou d’électricité. Ce relevé est régulièrement réalisé par le gestionnaire de réseau mais vous pouvez également procéder à un auto-relevé. Le gestionnaire de réseau (GRD) procède au relevé de compteur en moyenne deux fois par an. Lors de ce relevé le technicien du GRD va noter les chiffres, ou index apparaissant sur votre compteur. Dans le cas du compteur gaz, seul les chiffres apparaissant sur fond noir seront relevés (ceux sur fond rouge ou après la virgule ne nécessitent pas d’être relevés). Ce chiffre indiqué par votre compteur est le volume de gaz consommé. Il s’exprime en m3. Pour établir votre facturation le volume de gaz consommé sera transformé en kWh par l’application d’un coefficient de conversion qui est précisé sur vos factures. Pour le compteur électrique, en revanche, tous les chiffres sont à relever. Ils correspondent à l’énergie que vous avez consommée. Si vous avez opté pour une facturation bimestrielle vous pourrez également, en dehors des périodes de relève par le GRD, effectuer une auto-relève pour établir vos factures au plus juste de vos consommations réelles.

Réseau : Un réseau d’énergie (gaz ou électricité) est exploité par un distributeur, aussi appelé gestionnaire du réseau de distribution ou GRD, qui en a la responsabilité. Le réseau correspond à l’ensemble des ouvrages, des installations et des systèmes exploités. Pour le gaz naturel, le principal distributeur est GRDF. Pour l’électricité, il s’agit d’Enedis (anciennement ERDF).

Réversibilité : Dans le cadre de la fourniture d’énergie, la réversibilité est la possibilité de revenir à une offre au tarif réglementé après les avoir quittés pour une offre à prix de marché. Ceci s’adresse aux consommateurs particuliers uniquement. Pour une offre de fourniture d’électricité, la puissance souscrite ne doit pas dépasser 36kVA et pour une offre de fourniture de gaz naturel, la consommation annuelle ne doit pas dépasser 30 000 kWh.

 

S :

Saison : Période d’Eté correspondant aux Mois suivants : avril, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre ; Période d’Hiver correspondant aux Mois suivants : novembre, décembre, janvier, février, mars.

Smart grids : Cela peut se traduire en français par « réseau électrique intelligent », c’est-à-dire un réseau de distribution d’électricité utilisant des technologies informatiques permettant d’optimiser la production, la distribution et la consommation. L’ensemble du réseau électrique, du producteur au consommateur final, est donc mieux coordonné améliorant ainsi l’efficacité énergétique notamment grâce à l’optimisation des moyens de production en temps réel par rapport à la consommation d’électricité. L’expression « smart grids » est souvent associée aux nouveaux compteurs communicants capables d’envoyer des informations en temps réel sur la consommation. Enedis (anciennement ERDF), le gestionnaire du réseau de distribution électrique majoritaire en France, remplace progressivement les anciens compteurs, par des nouveaux compteurs intelligents : les compteurs Linky™.

Solaire photovoltaïque : Production d’électricité à partir de modules ou panneaux photovoltaïques installés au sol ou sur des bâtiments. L’énergie solaire photovoltaïque peut également être utilisée en site isolé pour une production domestique autonome.

Solaire thermique : Capteurs solaires, le plus souvent installés en toiture (bâtiment ou maison individuelle) et permettant la production de chaleur sur site : chauffage ou eau chaude sanitaire.

 

T :

Tarifs réglementés : Il s’agit des tarifs fixés par les pouvoirs publics et commercialisés par les fournisseurs historiques

Tarif régulé : Les offres au tarif réglementé ou régulé sont des offres dont le prix est fixé par le ministre de l’énergie sur proposition des opérateurs historiques après consultation de la CRE.

Tarif spécial de solidarité (TSS) : Le tarif spécial de solidarité (TSS) donne droit, à certains foyers à revenu modeste, à une réduction sur leurs factures de gaz. Ce tarif est financé par la Contribution au Tarif Spécial de Solidarité (CTSS) qui figure sur toutes les factures de gaz.

Tarif de première nécessité (TPN) : Dispositif social en faveur des ménages les plus démunis, le tarif de première nécessité n’est pas une offre d’énergie en soit, mais une réduction qui s’applique à la facture annuelle d’électricité. C’est un droit sous conditions de ressources créé en 2000 relatif à la modernisation et au développement des services publics. Cette aide est financée par la contribution au service public d’électricité (CSPE) qui est une taxe prélevée directement sur les factures d’électricité de tous les clients.

Taxes sur la consommation finale d’électricité : Les taxes sur la consommation finale d’électricité correspondent à des locales collectées par les fournisseurs d’énergie puis reversées aux communes et aux départements pour assurer l’entretien des réseaux de distribution d’électricité.

Tension : La tension électrique est la circulation du champ électrique le long d’un circuit. Elle est mesurée en volts (V).

Terme de livraison TCL : Terme de capacité de livraison, applicable à la souscription de capacité journalière de livraison à un point de livraison.

Terme de transport sur le réseau régional TCR : Terme de capacité de transport sur le réseau régional, applicable à la souscription de capacité journalière de transport sur le réseau régional.

Termes d’entrée sur le réseau principal TCE : Terme de capacité d’entrée sur le réseau principal, applicable à la souscription de capacité journalière aux points d’entrée du réseau principal à partir d’un PIR ou d’un PITTM.

TICFE : Taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité. C’est une taxe due par les fournisseurs pour toute livraison d’électricité à un consommateur final ou pour toute consommation d’électricité finale, et ce quel que soit la puissance souscrite. Depuis 2016, la CSPE (Contribution au service public de l’électricité) a été intégrée au TIFCE. Cette taxe est ensuite reversée aux services douaniers.

TICGN : La Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) est une taxe perçue par l’état en fonction de la consommation en gaz naturel. Depuis 2014 les particuliers y sont soumis, alors qu’ils en étaient exemptés auparavant. En 2016, la contribution biométhane et la CTSSG ont fusionné avec la TICGN pour donner une taxe unique. Actuellement et depuis le 1er janvier 2017, le taux de la TICGN est de 8,45 €/MWh.La trajectoire d’augmentation initialement prévue par la loi de Finances aboutit à un taux de 16,02 €/MWh à l’horizon 2022.

Transformateur : Élément d’un poste électrique servant à abaisser ou à élever la tension.

TURPE : Créées en 2000, les tarifs d’utilisation des réseaux publics d’électricité ou TURPE ont pour but de rémunérer le Réseau de Transport d’Électricité (RTE), Enedis (anciennement ERDF) et les entreprises locales de distribution. Ils doivent compenser les charges d’exploitation, de développement et d’entretien. Le TURPE est payé par le client soit indirectement via la facture de l’électricité (pour les petits consommateurs et les professionnels, via le « Contrat Unique » ) soit directement au gestionnaire de réseau dans le cas d’un contact direct avec le gestionnaire de réseau (en général gros consommateurs, via le « Contrat CARD »). Les trois principales composantes du TURPE sont la composante de gestion, la composante de comptage et la composante de soutirage. Le TURPE est révisé chaque année au 1er août.

 

U :

Urgence gaz / service dépannage gaz : Il s’agit de noms génériques pour le service d’intervention du gestionnaire de réseau en cas d’odeur de gaz ou de rupture de canalisation en amont de votre compteur.

Urgence électrique / Dépannage électrique : Il s’agit de noms génériques pour les services d’intervention du gestionnaire de réseau d’électricité en cas de coupure d’électricité. Vous trouverez le numéro d’urgence sur votre facture d’électricité. En cas d’urgence sur votre installation électrique, le gestionnaire de réseau ne sera pas habilité à intervenir.

 

V :

Volt (V) : Le volt est l’unité de mesure de la tension potentielle (ou différence de potentiel) et de la force électromotrice. C’est la différence de charge électrique mesurée entre deux conducteurs parcourus par un courant constant. Le symbole de volt est V.

 

W :

Watt (W) : Le symbole du watt est W. Le watt est l’unité légale internationale de mesure de la puissance. La puissance est la quantité d’énergie consommée ou produite par unité de temps. Un watt équivaut à un joule par seconde. En électricité, le watt est l’unité de puissance d’un système débitant une intensité de 1 ampère sous une tension de 1 volt.

Wc (Watt crête) ou kWc (kilo Watt crête) : 1 kWc = kilowatt-crête. Le watt-crête est l’unité qui représente la puissance électrique fournie par une installation photovoltaïque sous un ensoleillement standard de 1 000 W / m2 à 25° C. 1 kWc correspond à 1000 Wc.

Wh (Watt-heure) ou kWh (kilo Watt-heure) : Unité pour la mesure de l’énergie électrique. En moyenne, en France, 1 kWc de panneaux photovoltaïques peut produire chaque année de 900kWh (au nord) à 1300 kWh d’électricité au sud.

 

Z :

Zone d’Equilibrage : Ensemble de points d’entrée et de points de sortie d’un Réseau de Transport au sein duquel un fournisseur, ayant conclu un Contrat d’Acheminement avec le Gestionnaire de Réseau de Transport, doit assurer un équilibrage tel que défini par les règles du Gestionnaire de Réseau concerné.

Zone tarifaire : Dans le cadre de la fourniture de gaz naturel, le prix du kWh n’est pas identique sur tout le territoire. Les fournisseurs de gaz peuvent définir des zones tarifaires. En ce qui concerne les tarifs réglementés de vente (proposé par le fournisseur historique Engie, anciennement GDF SUEZ), le territoire métropolitain est divisé en six zones tarifaires correspondant à différents niveaux de prix du kWh qui s’appliquent à l’ensemble des abonnements, à l’exception des abonnements (Base et Bo) souscrits uniquement pour la cuisson et l’eau.